compo image

Premiers pas

Comment bien arroser ses plantes ?

Vous n’êtes pas les seuls à avoir soif, les plantes aussi ! Le volume et la fréquence des arrosages dépendent toutefois de nombreux facteurs et peuvent être sujets à des doutes. Plantes d’intérieur, de balcon ou en bac ou gazon : à chaque plante ses exigences. Découvrez ici les règles de base essentielles qui facilitent l’arrosage.

compo image

Arroser les plantes d’intérieur

Proscrire l’humidité stagnante

Par principe : mieux vaut arroser trop peu qu’une fois de trop ! Les plantes flétries peuvent encore être sauvées ; mais pour celles dont les racines ont pourri, c'est peine perdue.

Connaitre l’origine et l’exposition

Ces deux éléments doivent être pris en compte pour l'arrosage d'une plante : les volumes d'arrosage seront différents selon la zone climatique d'origine de vos "chlorocataires". Le mieux est de demander conseil directement au revendeur. En matière d’exposition, tenez compte du fait que les plantes exposées à des endroits chauds et très ensoleillés ont besoin de bien plus d’eau.

Tenez compte également de la structure du feuillage

Les besoins hydriques des plantes à grandes feuilles sont généralement supérieurs à ceux des plantes à petites feuilles. Il en est de même pour les feuilles striées ou non lisses. Les feuilles épaisses et charnues ont au contraire de bonnes capacités de stockage d’eau et doivent donc être moins arrosées.

Tenez compte du cycle végétatif

Lorsqu'une plante se développe (la plupart du temps en été), elle a besoin de beaucoup de nutriments et d’une humidité suffisante pour former de nouvelles feuilles et fleurs. Lorsque les températures baissent, de nombreuses plantes d’intérieur entrent en période de dormance. À ce moment-là, elles ont juste besoin d’un peu d’eau et d’engrais.

Bien choisir la taille des pots et leurs matériaux

Des petites plantes dans de grands pots peuvent stocker l’eau sur une plus longue période et doivent donc être arrosées moins souvent. À l’inverse, les plantes plus grandes à l’étroit dans leurs pots, doivent être plus arrosées et idéalement il faut les transplanter rapidement dans un pot de 2 à 4 cm plus grand. Les plantes en pot en terre cuite et terracotta ont besoin de bien plus d’humidité que les plantes en pots de plastique, car l’argile du pot absorbe l’eau et la restitue à la terre. Les pots en plastique ne peuvent pas stocker l’eau, il faut donc les arroser un peu moins.

Faites confiance aux conseils techniques

La plupart du temps il n’est pas possible de dire au simple vu du terreau s’il faut ou non arroser vos plantes d'intérieur. Souvent la terre se dessèche vite en surface, mais reste humide en dessous. Le fait que la surface de la terre s’éclaircit peu de temps après l’arrosage, ne signifie pas nécessairement qu’il faut arroser à nouveau. La technique du pouce a fait ses preuves : enfoncez suffisamment votre doigt dans la terre pour vérifier si elle est encore humide. Cette méthode est certes pratique, mais peu précise, car elle n’examine que la terre en surface. Un hygromètre peut s’avérer utile pour mesurer le besoin d’eau directement au niveau de la motte.

compo image

Arroser les plantes de balcon

Arrosez prudemment 

Trop d’humidité fait pourrir les racines, de sorte que la plante ne peut plus absorber de nutriments ni se développer correctement. À l’inverse un manque d’eau freine la croissance et la formation des fleurs — le feuillage brunit et fane. Par principe, il vaut mieux arroser généreusement que fréquemment et peu.

Le bon moment pour arroser

Le meilleur moment pour arroser est le matin ou le soir. S’il fait trop chaud à midi, les feuilles mouillées par inadvertance sont susceptibles de brûler. De plus, une forte proportion de l’eau d’arrosage s’évapore avant de pouvoir être absorbée par les plantes. Par ailleurs : les plantes exposées sur le côté nord d’une maison ont besoin de nettement moins d’eau que celles exposées au sud.  

Une bonne eau est essentielle

Pensez-y : vos plantes sont de petits êtres sensibles ! L'eau du robinet ne doit être ni trop froide ni calcaire. Vous pouvez arroser les plantes de terrasse et de balcon à l'eau de pluie pour protéger non seulement les plantes mais également l'environnement !

compo image

Arroser le gazon

Arroser le gazon — plus facile à dire qu’à faire. Nombre de jardiniers ont du mal à déterminer le bon moment et le bon volume d’eau pour leurs gazons. Certains renoncent même complètement à l’arrosage de leur pelouse. Pourtant une humidification régulière fait partie des soins qu’il faut apporter à un gazon, surtout s’il fait très chaud.

Le moment d’arrosage idéal

Le meilleur moment pour arroser est le matin ou le soir. En interagissant avec l’eau, le soleil direct de midi brûlerait le gazon, avec pour conséquence de vilaines traces brunes. Par ailleurs beaucoup d’eau s’évapore ainsi sans contrôle.

Quels facteurs influencent le volume d’eau

En été, en fonction de la nature du sol, de la température et de l’hygrométrie, un mètre carré de gazon évapore en moyenne quatre litres d'eau par jour. Si des arbres, des arbustes ou de grands buissons poussent à proximité, ils puisent l’eau dans le sol, et le besoin hydrique est plus élevé que sur des surfaces libres. Comme les racines du gazon ne s’enfoncent que d’environ 15 cm en terre, les plantes manquent rapidement d’eau pour pousser suffisamment. Il est donc important de bien arroser la zone autour des racines. Différents volumes d’eau sont nécessaires, selon la nature du sol.

Volume d’eau nécessaire au gazon 

Alors que les sols sableux meubles ont besoin de près de 10 à 15 litres d’eau par mètre carré tous les trois à quatre jours, les sols limoneux à argileux ne demandent que 15 à 20 litres d'eau par mètre carré une fois par semaine. Si vous arrosez un peu quotidiennement, les racines quittent les couches profondes du sol, provoquant le dépérissement très rapide du gazon en l’absence d’arrosage pendant une longue période. Il est donc préférable que les racines restent en profondeur pour absorber de l’eau.

compo image
Quotemark

N'arrosez pas le gazon après un désherbage au risque de favoriser la repousse des mauvaises herbes. Par contre, après le semis arrosez impérativement tous les jours au jet doux durant deux à trois semaines.

le nain de jardin algoflash

compo image

Comment savoir si il faut arroser le gazon ?

Il vaut mieux arroser le gazon trop tôt que trop tard : si vous attendez que les dégâts de la sécheresse soient visibles, il faut beaucoup d’efforts pour que la surface  brûlée se transforme à nouveau en tapis vert. C’est la raison pour laquelle il faut arroser régulièrement la pelouse, même si elle est encore verte. Il est grand temps d’arroser si les premiers brins s’avachissent et que l'herbe ne se redresse plus d'elle-même après avoir été foulée.

Partager

compo image

ALGOFLASH. Un pas de géant pour votre jardin.

Suivez-nous sur :