compo image

Premiers pas

Fertilisation printanière

Après un long hiver, nous avons la nostalgie des heures ensoleillées au grand air et du spectacle des plantes fleuries. Certes le jardin ne se remet seul que péniblement de la cure amaigrissante des mois d’été — gazon jauni et plates-bandes à moitié vides dominent souvent le tableau jusqu’au début de l’été. Afin que votre cœur de jardinier puisse se réjouir rapidement de voir une belle pelouse bien verte et de splendides fleurs, découvrez dans cet article toutes les informations importantes sur la fertilisation printanière des gazons, plates-bandes et bacs à fleurs.

compo image

Comment obtenir un tapis vert

Fertilisation du gazon

Le gazon occupe souvent une grande partie de notre jardin et se remarque donc en premier. S’il n’a pas été fortifié par une fertilisation à l’automne, il présente des surfaces dénudées, des décolorations ou de la mousse surtout si l’hiver a été rigoureux. Si les bonnes graminées doivent lutter au printemps contre les mauvaises herbes et la mousse, il est indispensable de procéder à une fertilisation.

 

 

  1. Avant de commencer à régénérer la pelouse, ôtez d’abord le feuillage et le bois mort. Si le gazon est parsemé de nombreux brins d’herbe morts (jaunes/beiges), nous vous conseillons de ratisser la surface avec un râteau à feuilles pour aérer.
    Attention : n’essayez pas de scarifier les racines de gazon affaiblies par l’humidité et le gel dès les premiers rayons de soleil, la surface est encore trop humide et vous risquez de faire apparaître de grandes zones dénudées.
  2. Fortifiez d’abord la pelouse affaiblie avec un engrais adapté, car ses besoins en nutriments sont très élevés au début de la période de croissance, au printemps. Nous vous conseillons d’utiliser un engrais longue durée, car il réduit les pertes par lessivage susceptibles de se produire en cas de fortes précipitations. La libération continue de l’engrais en fonction des besoins favorise par ailleurs la bonne croissance des racines du gazon.
  3. Jusqu'en avril, le sol a généralement séché et le gazon devrait se rétablir progressivement. Si la pelouse reste envahie de mauvaises herbes et si elle est parsemée de grands trous, il est temps de la scarifier puis de la réensemencer.  Mais attention ! juste après la scarification, il faut qu’il fasse suffisamment chaud (températures du sol comprises entre 10 et 12 °C), de sorte que le sursemis puisse germer rapidement, au risque que la mousse et les adventices ne recolonisent vite les espaces vides.

Des produits fait pour vous !

Notre gamme d’engrais gazon a été développé pour apporter à votre gazon les éléments nutritifs nécessaire pour un gazon plus dense, plus résistant et qui conserve son éclat toute l’année.

Plus d'infos
compo image

Premiers pas

Fertilisation des plates-bandes

Avant de pouvoir entreprendre de nouvelles cultures vivrières et d’ornement, il faut préparer la plate-bande pour les mois à venir. Pour une récolte abondante et une croissance végétale saine, les nutriments essentiels tels qu’azote, phosphore ou potassium ont été consommés par les plantes au cours de la dernière saison ou lessivés dans les couches profondes du sol.

 

 

 

  1. Les préparatifs : Les feuilles et petites branches peuvent sans problème rester sur les plates-bandes, là où elles ne gênent pas, car les organismes du sol les transformeront rapidement en précieux humus.  Il est aussi possible d’en enlever une certaine quantité avec un râteau à feuilles. Si le sol est lourd et très tassé suite à un hiver très pluvieux, ou si vous souhaitez créer un nouveau massif, il faut d’abord ameublir grossièrement le sol.
    Nous déconseillons de retourner complètement les mottes détachées du sol, au risque d’enfouir en profondeur les organismes du sol vivant dans les couches supérieures. Pénétrez le plus possible dans le sol à intervalles rapprochés à l’aide d’une fourche à bêcher et aérez avec précaution. Il est également possible que la mousse et les mauvaises herbes se soient propagées après l’hiver et il convient donc de les éliminer. Ameublissez ensuite la structure du sol en profondeur à l’aide d’une serfouette.
  2. La fertilisation : après avoir préparé le sol, incorporez un engrais dans la couche supérieure de votre plate-bande. Une règle s’impose pour l’utilisation de compost, de lisier ou de fumier décomposé : plus le matériau est finement tamisé, plus sa minéralisation par les organismes du sol est rapide, de sorte à fertiliser les plantes. .
    La composition du compost est un élément décisif pour un apport optimal en nutriments. Lors de l’approvisionnement du tas de compost, veillez toujours à équilibrer le mélange de feuilles, tontes de gazon, déchets de cuisine et autres déchets végétaux provenant des plates-bandes.
compo image

Premier pas

Fertilisation de plantes en bac

Les plantes en bac qui ont passé l’hiver sous une protection contre le gel ou dans une pièce fraîche peuvent enfin humer à nouveau l’air frais et le soleil, une fois les gelées passées. Mais dans certaines régions, les gelées nocturnes sont encore à craindre jusqu’en mai. Pour laisser des plantes affaiblies dehors la nuit, prévoyez une protection en non-tissé ou en géotextile.

 

 

  1. La plupart du temps cette période est courte, en quelques jours les températures dépassent les 10 degrés et le soleil resplendit. Certes c’est également le moment propice pour sortir vos plantes de leur quartier d’hiver, mais il ne faut pas les exposer à un stress trop fort. Si les tiges affaiblies doivent affronter un vent persistant et un fort rayonnement solaire, la plante se déleste d’une bonne partie de son feuillage tendre. Ce n’est que lorsque les feuilles ont retrouvé leur couleur vert foncé habituelle que la plante s’est acclimatée et peut être réinstallée à son emplacement traditionnel.
  2. En avril, vous pouvez rabattre vos plantes en bac en bonne et due forme. Éliminez d’abord toutes les vieilles ramifications mortes, ainsi que les tiges minces vert clair que la plante a formées par manque de lumière dans ses quartiers d’hiver, car ces dernières sont plus sensibles aux maladies et ravageurs.  Une taille correcte stimule le redémarrage des plantes et favorise une croissance saine.
  3. Après avoir soulagé vos plantes, il est indispensable d’apporter des nutriments dans le volume de terre limité du bac à fleurs. Un développement racinaire intense dans un pot limite la conduction d’oxygène, il est alors temps de procéder au rempotage. Les plantes vous remercieront de retrouver leur place habituelle dans un terreau adapté par une croissance saine et une floraison très riche.
    Si, à l’inverse, la plante est encore à son aise dans le pot de l’an dernier, il faut à nouveau fertiliser la terre qui s’est inévitablement appauvrie. Nous conseillons d’utiliser un engrais liquide pour un dosage plus précis. La nature de l’engrais à utiliser dépend entièrement des besoins de chaque habitant. Notre gamme comprend des formules nutritives pour plantes fleuries et plantes vertes en plus des engrais universels pour quasiment toutes les espèces de plantes. À ceci s’ajoutent des alternatives ou des engrais spéciaux, adaptés précisément aux besoins des hortensias, roses, ou tomates, par exemple. Peu importe l’engrais que vous avez choisi pour vos plantes, une règle s’impose : point trop n’en faut ! Des fertilisations trop fréquentes peuvent provoquer des à-coups de croissance des tiges minces et molles, particulièrement sensibles aux maladies et ravageurs. Veillez donc impérativement à respecter les indications du fabricant en matière de dosage et de fréquence des fertilisations.

Partager

compo image

ALGOFLASH. Un pas de géant pour votre jardin.

Suivez-nous sur :