compo image

Premiers pas

Comment réussir son compost ?

Le compostage, désigne un processus biologique dans lequel les matières organiques produites par la maison et le jardin sont transformées en humus sous l’interaction de l’oxygène, de bactéries et de micro-organismes. Le compost permet d’améliorer les propriétés du sol. Selon sa teneur en nutriments, le compost mûr peut également servir d’engrais dans les plates-bandes de fleurs et de légumes. Découvrez avec nous tout ce qu’il faut savoir sur le compostage.

compo image

Quels déchets sont compostables ?

Seuls des déchets organiques peuvent être compostés. Il est important qu’il n’y ait ni polluants, ni impuretés telles que plastiques et matériaux composites, films, caoutchoucs, bois ou os, au risque de voir le compostage échouer et d’empêcher toute utilisation de votre compost au jardin.

Les éléments compostables sont :

  • Les déchets de jardin (mais sans plante malade ni mauvaises herbes séminifères)
  • Les déchets de cuisine bruts (fruits, légumes)
  • En quantités modérées : Tonte d’herbe et de pelouse sèche
  • Résidus de taille, brindilles et feuilles
  • Bulbes et racines
  • Paille
  • Filtres à café et sachets de thé
  • Coquilles d’œufs
  • En quantités modérées : Papier (journal), non enduit et non imprimé en couleur
compo image

Où placer le tas de compost ?

Il est préférable d’implanter votre tas de compost à un emplacement ombragé ou semi-ombragé et abrité du vent. Un emplacement exposé au soleil ne convient pas, car le compost se dessèche vite en été. Il faut impérativement que le tas de compost soit en contact direct avec la terre pour que les organismes du sol, tels les vers de terre, puissent le coloniser. Ne posez jamais le tas de compost sur un support rigide ou étanche (pierre ou béton). Veillez également à ménager un accès facile et pratique. Et pour un peu plus d’harmonie avec le voisinage : Ne placez pas votre tas de compost directement en limite de propriété.

Quelles sont les précautions à prendre pour créer un tas de compost ?

En règle générale, votre tas de compost ne devrait pas dépasser 1,50 m de haut sur 1,50 m de large. Il faut toujours un apport suffisant d’oxygène et d’humidité pour assurer le processus de décomposition. Un tas de compost trop aéré se dessèche vite, mais un tas trop dense prive les organismes du sol d’un apport suffisant en oxygène. Pour un bon rapport, il est important de bien mélanger le tas de compost. Par principe : plus le mélange est diversifié, plus le compost est riche.

Pour accélérer le compostage, il est recommandé de couper le plus possible les déchets ou de les hacher. De plus, vous pouvez y ajouter des nutriments. Saupoudrez par exemple notre activateur de compost entre chaque couche de matières à composter et mélangez légèrement. Cet activateur est biologique et agit rapidement. Vous pouvez ainsi bénéficier d’un compost de haute qualité sous six à huit semaines. Par ailleurs : il est nécessaire d’arroser le compost de temps à autre en période de sécheresse prolongée.

compo image

Quand le compost est-il mûr ?

Si le processus de décomposition se déroule normalement, le compost est généralement à moitié mûr au terme de deux à trois mois d’incubation. Il sent bon la terre forestière et a perdu sa structure fibreuse, mis à part quelques composants grossiers. Au bout d’un an au plus, le compost est mûr, ce qui se voit à la coloration foncée et à l’odeur d’humus des composants organiques.

compo image

Comment utiliser le compost ?

Le compost est utilisable dans tout le jardin. Il est particulièrement utile au potager avant les plantations de printemps ainsi que sous les arbres et arbustes. Pour ne pas exposer vos plantes à un risque de jaunissement, il est préférable de ne pas utiliser de compost sur les surfaces ornées de plantes de terre de bruyère (rhododendrons, fuchsia, bruyères...).

Selon le type de plantation et la quantité d’engrais déjà apportée, la couche de compost déposée peut mesurer jusqu’à cinq centimètres d’épaisseur et être incorporée en surface. Le compost contient des quantités élevées de phosphate et de potassium. Il faut en tenir compte si vous apportez d’autres engrais en plus du compost. Les copeaux de bois complètent idéalement le bilan nutritionnel du compost et leur association produit un engrais optimal

Quels sont les avantages d’un compostage de surface ?

Le compostage de surface est un complément judicieux du compostage en tas. Répartissez directement les résidus de récolte, les feuilles et les fragments de plante morts sur le sol, là où ils sont produits. Ici aussi il est impératif de réduire les matériaux ligneux et grossiers en fragments avant de les répartir dans le compost. Le résultat est un paillage de mulch, qui contribue fortement à la santé des plantes et du sol. Ce paillage régule les apports d’eau et de chaleur, protège de la pluie et du vent, jugule la croissance des mauvaises herbes et protège les organismes du sol.

compo image
Quotemark

Pour que les organismes du sol et les plantes se sentent bien et ne manquent pas d’azote, il est judicieux de nourrir les vers. Il suffit d’incorporer des copeaux de bois, de l’engrais à la laine de mouton ou un activateur de compost.

Le nain de jardin Algoflash

Partager

compo image

ALGOFLASH. Un pas de géant pour votre jardin.

Suivez-nous sur :