Caractéristiques

Coriandre

compo image
compo image

Besoins

Arrosage:
moyen
Lumière:
Soleil / mi-ombre
Entretien:
Bas

Période de récolte

Caractéristiques

Domaine d'application:
Jardin, balcon, terrasse, intérieur
Hauteur de la plante:
env. 30 à 110 centimètres
Couleur des fleurs:
blanc, rose

Bien planter les herbes aromatiques

Plantation de la coriandre

Coriandre : une herbe saine à la saveur épicée

À première vue, la coriandre (Coriandrum sativum) peut facilement être confondue avec le persil. Cette herbe aromatique possède en effet des feuilles similaires à celles du persil plat. Quelle est la particularité de la coriandre ? Il faut surtout mentionner ici son goût et son odeur uniques, nettement plus prononcés que ceux du persil, plutôt doux. Peu d'herbes suscitent autant d'opinions divergentes que la coriandre : alors que certains lui trouvent un goût de savon de parfum en raison des aldéhydes qu'elle contient, pour d'autres, l'arôme intense de cette herbe culinaire est exactement ce qu'il faut pour donner aux plats asiatiques et orientaux leur saveur particulière. On entend souvent parler de « persil asiatique ou indien », car cette plante est utilisée comme herbe aromatique dans la cuisine asiatique et fait partie intégrante de nombreux plats. Les termes les plus neutres sont sans doute « coriandre épicée » et « coriandre à feuilles ». Les avis sont nettement plus positifs en ce qui concerne les effets de la coriandre : l'herbe aurait un effet antispasmodique et soulagerait ainsi les ballonnements en particulier sous forme d'huile. Et on attribue également à l'huile de coriandre un effet bienfaisant en cas de sensation de ballonnement. Certains considèrent même cette herbe comme une plante médicinale. On peut utiliser non seulement les feuilles, mais aussi les fruits de la coriandre, c'est-à-dire les graines de la plante.

Semis de la coriandre : comment cultiver la coriandre à partir de graines ?

Semer des graines de coriandre n'a rien de compliqué. Selon l'emplacement dans laquelle elle se trouve, cette plante aromatique peut même être cultivée toute l'année. Nous avons résumé ci-dessous l'essentiel des conseils pour réussir son semis en pot ou en pleine terre.

Comment semer de la coriandre en pleine terre ?

1. Quand semer la coriandre ? 
Les graines de coriandre peuvent être semées directement en pleine terre à partir du mois d'avril, lorsque le gel n'est plus à craindre, et jusqu'à la fin de l'été. La récolte des feuilles se fait alors sans problème au bout de quelques semaines. Si vous souhaitez récolter des graines et les utiliser par exemple comme condiment, le semis ne doit pas être effectué plus tard que le mois de mai. Sinon le temps de maturation ne sera pas suffisant. La température optimale pour la germination est d'environ 20 degrés.

2. Quel emplacement chosir pour le semis ?
Pour que la coriandre se développe, choisissez un endroit ensoleillé ou semi-ombragé, et si possible abrité du jardin. La coriandre à feuilles, c'est-à-dire la coriandre dont seules les feuilles sont récoltées, s'accommode mieux de la mi-ombre. Pour récolter les graines de coriandre, il est préférable de placer les plants au soleil.

3. Comment semer la coriandre en pleine terre ?
Dans le jardin, il est préférable de semer la coriandre en lignes avec un espacement de 30 centimètres entre chaque ligne. La distance entre les plantes d'une même rangée doit être d'environ 15 à 20 centimètres. Il est également possible de semer les graines de coriandre de manière plus dense et de démarier les plants plus tard ou de ne laisser que les plus forts. Les graines seront recouvertes d'une fine couche de terre d'environ un centimètre. Les graines de coriandre devront ensuite être copieusement arrosées. Veillez toutefois à ce que les graines ne soient pas emportées par l’eau. Les graines se mettent à germer généralement en deux ou trois semaines, selon les conditions météorologiques. Si les températures sont assez fraîches, vous pouvez utiliser un film plastique pour recouvrir la plate-bande. Jusqu'à ce que la germination commence, vous devez également maintenir le sol et les graines bien humides.

Astuce : la coriandre ne doit être semée qu'une fois tous les quatre ans au même endroit. On évite ainsi la fatigue du sol ainsi que les maladies spécialisées dans les Apiacées qui s'y sont installées et qui pourraient attaquer la coriandre fraîchement plantée. Il est également possible de se débarrasser de l'ancienne terre et d'incorporer de la terre fraîche au sol.

compo image

Semer de la coriandre en pot

1. Quand semer la coriandre en pot ou en jardinière ?
Si vous souhaitez cultiver de la coriandre en feuilles en intérieur, c'est possible toute l'année, mais ce n'est pas recommandé. Il est préférable de cultiver l'herbe à l'extérieur, sur le balcon ou la terrasse. Sensible au gel, la coriandre peut aussi être cultivée dans un premier temps sur le rebord de la fenêtre et être plantée en terre au printemps ou transférée sur le balcon. Dans ce cas, il est préférable de semer en mars.

2. Quel emplacement choisir pour le semis en pot ?
Si vous souhaitez cultiver votre coriandre à l'intérieur, un endroit lumineux au bord d’une fenêtre est approprié. N'oubliez pas que si vous cultivez la coriandre à l'intérieur, vous ne pourrez pas récolter de fruits, car les insectes ne sont pas là pour polliniser les fleurs.  

3. Comment semer de la coriandre en pot ?
Si vous cultivez votre coriandre en pot ou en jardinière, semez vos graines tous les cinq à dix centimètres. Le substrat doit être bien perméable et le trou d'évacuation du pot doit être dégagé. Comme en pleine terre, recouvrez les graines de coriandre d'une fine couche de terre d'environ un centimètre d'épaisseur et veillez à ce que les graines restent bien humides pendant les deux à trois semaines que dure le processus de germination. Si les plantes de manière trop dense, elles devront être repiquées rapidement.   

Comment réussir la plantation de la coriandre ?

Pour que cette herbe aromatique puisse bien pousser, vous pouvez créer les bonnes conditions pour une croissance efficace et une récolte abondante en suivant quelques principes de base :

1. Le bon terreau pour la coriandre
Le sol doit être meuble et riche en nutriments. Un râteau permettra de bien ameublir le sol. Pour ce qui est de la teneur en éléments nutritifs, on peut par exemple ajouter un peu de compost ou de corne broyée. En pot, il est préférable également d’opter pour un substrat bien perméable. Avec un terreau spécial pour la culture des herbes aromatiques, vous ne pouvez pas vous tromper.

2. Culture mixte de coriandre : de bons voisins 
Cette herbe culinaire peut être cultivée à proximité de nombreuses plantes aromatiques et potagères. Par exemple la salade, le chou, la betterave rouge, la bourrache ou encore le basilic conviennent parfaitement. La culture mixte est généralement rentable à plusieurs égards : la coriandre est mieux protégée du vent parmi d'autres plantes plus hautes. En contrepartie, l'odeur puissante de cette Apiacée chasse les ravageurs comme la piéride du chou.

3. Respecter les consignes d'entretien
Si votre coriandre se sent parfaitement à l'aise, elle vous récompensera par une croissance saine et des feuilles délicieuses et aromatiques. Vous trouverez les principaux conseils d'entretien dans la section suivante.

Notre astuce : une taille régulière

Une taille régulière permet de retarder la floraison et de récolter des feuilles de coriandre plus longtemps.

Entretenir les herbes aromatiques

Entretien de la coriandre

Bien arroser la coriandre

Votre arrosage doit être adapté à l'âge et à la phase de croissance de votre coriandre : au début de sa croissance, la coriandre a besoin de beaucoup d'humidité et doit être arrosée plus souvent. En effet, si les jeunes plants sont trop secs, ils monteront facilement en graines. Par conséquent, la formation des fleurs sera plus rapide et la période de récolte plus courte. En effet, la coriandre en fleur est généralement consommable, mais son goût est souvent très amer.

Pour une coriandre adulte, gardez la terre un peu plus sèche. La coriandre n'aime pas du tout l'humidité stagnante. Vérifiez régulièrement avec le doigt si la terre est déjà sèche à quelques centimètres de profondeur. Si c'est le cas, il est temps d'arroser. Dans un pot, il est préférable d'arroser la coriandre par le bas et de garder les feuilles au sec. Cela réduit la sensibilité aux parasites et aux maladies. 

Les besoins en eau diminuent considérablement lorsque les graines se sont formées.

Quel engrais utiliser pour la coriandre ?

En cas de culture en pleine terre, il n'est généralement pas nécessaire d'apporter d'autres engrais. Comme décrit ci-dessus, la qualité du sol peut être améliorée lors du semis ou de la plantation, par exemple en ajoutant un peu de compost ou de corne broyée. En général, la coriandre s'en contente.  

En revanche en pot, la fertilisation est d'autant plus importante que les nutriments contenus dans la terre sont rapidement épuisés. De mars à octobre, nous vous conseillons de mélanger tous les sept à quinze jours un engrais liquide pour plantes aromatiques à l'eau d'arrosage. Pendant les mois d'hiver, c'est-à-dire de novembre à février environ, vous pouvez réduire l'apport d'engrais. En règle générale, une fertilisation intensive peut favoriser la croissance de la coriandre. Cependant, l'arôme en sera moins intense. Pour une expérience gustative forte, la fertilisation doit donc être modérée.  

Récolter la coriandre : comment bien la couper ?

Les feuilles de coriandre se récoltent tout au long de l’année. Vous pourrez récolter des feuilles quatre à six semaines seulement après le semis. Pour ce faire, il est recommandé de couper les feuilles les plus près du sol. Récoltez de l'extérieur vers l'intérieur. Le centre du plant de coriandre, que vous reconnaissez à ses tiges plus épaisses, ne doit pas être coupé, car il se peut alors qu'aucune nouvelle tige ne repousse.

Par ailleurs : si vous découvrez des bourgeons dans votre coriandre et que vous ne souhaitez pas récolter de fruits de coriandre, il vous suffit de couper les pousses. En général, de nouvelles feuilles apparaissent, ce qui vous permet de récolter des feuilles de coriandre plus longtemps.

Comment cuisinier la coriandre ?

La coriandre est une épice que l'on retrouve dans toutes sortes de plats. Cette herbe aromatique s’utilise par exemple dans les currys, les soupes, les sauces, les salades orientales et les légumes ou encore pour assaisonner la viande, le poisson ou les crevettes. La coriandre peut également être séchée, son goût est alors moins intense. Les mélanges d’épices comme le curry contiennent souvent aussi bien des feuilles que des graines moulues de coriandre. Si vous souhaitez avoir de la coriandre fraîche à portée de main, vous pouvez aussi la congeler : soit vous congelez le vert de la coriandre en entier, après l'avoir lavé. Soit vous coupez la plante aromatique en petits morceaux pour la mettre ensuite dans un bac à glaçons avec un peu d'eau ou d'huile. 

Partager