compo image
  1. ALGOFLASH
  2. Conseils
  3. Le jardinage de A à Z
  4. Premiers pas
  5. Savoir bien planter
  6. Saints de Glace — les gelées tardives tant redoutées

Ce qui se cache derrière le phénomène météorologique

Les Saints de Glace : une vieille croyance

Aucune autre croyance ne met les nerfs des jardiniers à aussi rude épreuve que les Saints de Glace. Fruits, légumes, ou fleurs : pour être sûr de ne pas subir les dégâts du gel, il faut attendre fin mai pour commencer les semis. Mais que signifie cette expression ? Découvrez avec nous ses origines.

compo image

Les gelées tardives tant redoutées

À peine le mois d’avril se montre-t-il sous son meilleur jour, que l’envie de planter, semer et rempoter nous reprend. Pourtant attention : les données climatiques de plusieurs décennies prouvent que le danger des gelées nocturnes n’est définitivement passé que fin mai. Les jardiniers trop pressés encourent le risque de voir geler leurs plantules laborieusement cultivées tout comme les plantes en bac qu’ils avaient hivernées. Du point de vue météorologique, les vagues de froid tardives s’expliquent par les importants gradients de température qui caractérisent cette saison entre l’Europe centrale et les régions côtières du nord. Comme les régions continentales se réchauffent bien plus vite que les régions côtières, il en résulte des zones dépressionnaires au Nord. Ces dépressions aspirent l’air chaud, ce qui a pour effet de repousser les flux d’air glaciaux des régions polaires vers le continent. Ainsi la douceur persistante pendant plusieurs semaines peut être brutalement interrompue par des gelées nocturnes voire de la neige. Bien sûr les dates de référence sur le calendrier ne sont qu’une indication, aujourd’hui les agriculteurs et les jardiniers font bien plus confiance aux bulletins météorologiques. Le fait est que les gelées tardives d’Europe centrale étaient plus fréquentes et nettement plus sévères au XIX e et XX e siècle qu'aujourd'hui. Cette évolution est très vraisemblablement imputable au réchauffement climatique.  

Le concept des "Saints de Glace"

Le nom "Saints de Glace" est issu du langage populaire. Il désigne non seulement les dates importantes pour le semis, mais également les commémorations religieuses en l’honneur des évêques et martyres catholiques : Saint Mamert (11 mai), Saint Pancrace (12 mai), Saint Servais (13 mai), Saint Boniface de Mayence (14 mai) et Sainte Sophie (15 mai). Comme des gelées tardives se produisaient le jour de leur fête, ces personnalités ont été traditionnellement appelées les "Saints de Glace".

 

Cette vieille croyance provient d’une époque antérieure à la réforme du calendrier julien de 1582 et du passage au calendrier grégorien qui entraîna la suppression de dix jours calendaires. Comme les journées commémoratives ont conservé leur ancienne place dans le calendrier, le phénomène météorologique devrait également être reporté de cette période selon notre calendrier actuel. Les journées de gel ne seraient donc probables qu’entre le 21 et le 25 mai et pourrait varier selon les régions. Alors que dans le nord de la France, les Saints de glace se situent entre le 11 et le 13 mai, dans le sud, ils commencent seulement le 12 mai pour se terminer le 15. Cette croyance existe aussi dans d’autres pays européens comme l'Allemagne par exemple. Nous vous recommandons de ne pas trop vous fier à cette croyance mais plutôt de suivre les bulletins météo avant de sortir vos plantes car le temps est et reste prévisible uniquement à court terme.

Partager

compo image

ALGOFLASH. Un pas de géant pour votre jardin.

Suivez-nous sur :