compo image

Fertiliser facilement au naturel

Jardiner en accord avec la nature : une maxime qui, pour la plupart des jardiniers, s’applique aussi à la fertilisation. Compost, guano ou laine de mouton : il existe de multiples possibilités d’apporter des nutriments naturels à vos protégées. Nous vous proposons donc trois solutions écologiques et peu coûteuses :

compo image

Première alternative

Fertiliser avec du compost

Le compostage est une forme de "recyclage au jardin". Une grande partie des déchets organiques de la maison et du jardin sont ainsi réintroduit écologiquement dans le cycle naturel. Le compost est riche en minéraux et oligoéléments, il fortifie les plantes et améliore la structure du sol. 


Il est préférable de choisir un emplacement ombragé pour le tas de compost, par exemple sous un arbre de belle taille ou derrière une cabane à outils. Il est surtout important que les différents microorganismes se retrouvent dans le tas de compost et soient suffisamment aérés. En plus de matériaux souples et juteux tels les déchets de cuisine ou les feuilles, ajoutez donc des couches plus fines au compost, par exemple les rameaux de la dernière taille d’arbres ou d’arbustes. Si vous respectez quelques règles du jeu pour le compostage et que vous utilisez un activateur de compost pour accélérer le processus de décomposition, vous bénéficierez rapidement d’un précieux engrais bio. Il sera parfait pour améliorer votre sol et apporter tous les nutriments dont vos plantes ont besoin.

compo image
Soins des plantes

Activateur de Compost Algoflash Naturasol

L'activateur de compost Algoflash Naturasol permet d'obtenir un précieux compost de qualité en 6 à 8 semaines seulement. Cet activateur accélère la décomposition naturelle des résidus végétaux de jardin et les transforme en humus.

Vers le produit
compo image

deuxième alternative

Fertiliser avec du guano

Le guano qui est le nom donné aux excréments de pélicans, cormorans et autres oiseaux de mer est un excellent engrais naturel. Les Incas l'utilisaient déjà dans leur agriculture : ils désignaient sous le nom de "wanu" les fientes d’oiseaux de mer qu’ils répandaient sur leurs champs. Chaque année, des milliers d’oiseaux de mer se rassemblent pour nicher et couver sur les côtes Péruvienne, Namibienne ou Chilienne où ils se nourissent principalement de poissons. Ils laissent alors des excréments recouvrant et agissant sur le calcaire des falaises. Il en résulte un mélange particulièrement riche en azote et en phosphore, un engrais doux idéal et naturel.

Une fois les couvaisons terminées et les oiseaux repartis en mer, le gisement de guano est exploité dans le respect de strictes contraintes environnementales et exporté dans le monde entier. Nous incorporons depuis des décennies une part élevée de guano d’oiseaux de mer dans nos produits. En plus de l’azote et du phosphore, le guano contient également de précieux oligoéléments qui renforcent la vitalité des plantes tandis que le potassium des sédiments marins augmente la capacité de résistance. Par ailleurs : notre engrais au guano est utilisable en agriculture biologique (UAB).

compo image

troisième alternative

Fertiliser avec de la laine de mouton

Les moutons sont volontiers utilisés pour l’entretien des paysages. Ils trouvent à présent une utilité au jardin, pas comme simple tondeuse à gazon, mais pour leur laine. Les races à laine doivent être tondues chaque printemps afin que leur épaisse fourrure ne feutre pas. Selon la race et l’âge, les moutons peuvent produire trois kilos et demi de laine en moyenne par individu. Cette matière première écologique et durable fournit de précieux nutriments aux plantes tels que l’azote, le phosphore et le potassium. La laine présente par ailleurs de bonnes capacités de rétention d’eau qui protègent le mouton en cas de pluie.

Notre gamme comprend de nombreux engrais contenant de la laine de mouton sous forme de pellets, qui améliore le sol et ont un effet hydro-rétenteur. Il est préférable d'incorporer ces pellets au printemps directement dans le sol ou dans le trou de la plantation.Les nutriments de la laine sont alors délivrés aux plantes en continu pendant une longue période. Les vers de terre quant à eux décomposent la laine pour en faire de l'humus. 

 

A noter : la laine de nos produits provient exclusivement de moutons d’Europe, permettant d'éviter les transports sur de longues distances et de soutenir les bergeries locales tout en participant à la protection des paysages naturels locaux.

CONSEIL : en quoi le paillage est-il une protection naturelle du sol ?

Avez-vous déjà remarqué qu’il n’y a pas de sol nu dans la nature, mais qu’il est toujours recouvert d’un tapis végétal ou de matériaux organiques ? Cette couverture protège le sol du dessèchement par le soleil et du lessivage par la pluie et le vent. Si vous voulez faire quelque chose de bien pour votre sol, paillez-le ou recouvrez-le de matières organiques. La tonte de gazon, les feuilles ou le terreau conviennent aussi très bien. Le sol conserve son humidité ainsi qu’une structure aérée et grumeleuse et constitue ainsi la base d’une bonne croissance naturelle.

Partager

compo image

ALGOFLASH. Un pas de géant pour votre jardin.

Suivez-nous sur :